Devenir hôtesse de l air : fiche et métier

Le rôle de l’hôtesse de l’air est d’accueillir les passagers à bord de l’avion, mais aussi d’assurer leur sécurité ainsi que le bon déroulement du vol. En effet, le travail d’une hôtesse de l’air est composé de deux rôles principaux. Tout d’abord, elle accueille, assiste, propose des prestations de service et veille à tout instant au confort du passager. Elle représente ainsi la compagnie aérienne. Ensuite, elle établit une bonne communication entre la cabine et le poste de pilotage et assure le bon déroulement du vol et de la sécurité à bord, sous la responsabilité du commandant de bord.

Avant d’accueillir les passagers à bord de l’avion, l’hôtesse de l’air doit vérifier le bon fonctionnement des appareils et des équipements de la cabine tels que les états des toboggans, les emplacements des gilets de sauvetage, masques à oxygène, le chemin lumineux, ….

Les hôtesses de l’air distribuent et vendent des boissons, des produits détaxés et des plateaux-repas afin de veiller au confort des passagers. Elles doivent aussi gérer les stocks de produits distribués ou vendus.

Pendant la durée de vol, elle installe les enfants non accompagnés et les personnes handicapées. Elle s’assure également que les règles de sécurité sont bien respectées : ceinture correctement attachée, appareils électroniques éteints, compartiments bagages fermés, et bien d ‘autres.

Comment devenir hôtesse de l air ?

 

devenir hotesse de l airPour exercer le métier d’hôtesse de l’air, il faut avoir le Bac au minimum, même si la plupart des candidats ont un niveau Bac + 2. Elles doivent avant tout être âgés de 18 ans au moins, de nationalité française ou ressortissant de la communauté économique européenne. Il faut aussi être en bonne santé et avoir une taille comprise entre 1,60 mètre et 1,78 mètre. Si vous remplissez tous ces critères, il faut par la suite valider votre certificat de membre d’équipage de cabine. Pour avoir ce diplôme, une formation hotesse de l air dans un organisme approuvé est nécessaire. Une formation dans l’hôtellerie ou une expérience de travail à l’étranger est également appréciée.

Pour pouvoir exercer le métier d’hôtesse de l’air, il faut aussi une attestation d’aptitude médicale, délivrée par le centre d’expertise médicale du personnel navigant.

Les qualités requises pour devenir hôtesse de l air

 

Pour pratiquer le métier d’hôtesse de l’air, il faut développer de multiples compétences, à savoir : une excellente résistance à la fatigue, l’acuité visuelle et des capacités en natation. Une hôtesse de l’air doit aussi être patiente et être à l’écoute. Sang-froid, autorité et sens de responsabilités… sont aussi autant de qualités requises pour devenir hôtesse de l’air. Il faut aussi avoir une bonne élocution et une bonne présentation. C’est d’ailleurs les critères de premier ordre dans le métier où sourire et courtoisie sont toujours de rigueur. Savoir écouter s’avère également l’une des qualités indispensables de l’hôtesse de l’air, après l’élégance de la présentation bien sûr ! Les hôtesses de l’air sont amenées à beaucoup voyager et côtoyer des clients de toutes nationalités, aussi une parfaite maîtrise de l’anglais est indispensable, et une troisième langue est un plus. Par ailleurs, l’équipe change à chaque vol, ainsi, avoir une bonne capacité d’adaptation est requise.

Le travail d’hôtesse de l’air nécessite aussi une bonne résistance physique. Il faut ainsi supporter le décalage horaire et les changements brusques de climat. Les hôtesses de l’air doivent aussi faire preuve de sang-froid. C’est la raison pour laquelle, elles reçoivent une formation de lutte contre les incendies, de secourisme, de survie et d’évacuation d’urgence.

La rémunération d’une hôtesse de l’air

 

Le salaire d’une hôtesse de l’air varie selon les compagnies, mais en moyenne, elle gagne autour de 1200 euros net mensuel en début de carrière, ajouté à cela les primes de vol. En fin de carrière, le salaire peut atteindre environ 3500 euros.

  • Les possibilités d’évolution de carrière

Selon les compagnies, l’hôtesse de l’air peut évoluer et devenir un chef de cabine, instructeur, chef de cabine principal ou même chef des personnels navigants commerciaux, qui est le poste le plus élevé. Mais avant, elle peut passer des classes économiques aux classes affaires, et des vols nationaux aux moyens puis longs courriers générant des primes supplémentaires mais aussi plus de contrainte. Une reconversion au sol est possible dans les services d’accueil, commerciaux ou administratifs.