Devenir orthoptiste : formation et métier

Comment devenir orthoptiste ? Pour régler tous les problèmes visuels, les lunettes ne constituent pas un remède à tous. Ainsi, le métier d’orthoptiste consiste à prendre en charge tous les troubles de la vision qu’ils soient causés par une opération chirurgicale, une maladie oculaire telle que malvoyance, strabisme, fatigue visuelle, etc. ou encore une malformation de naissance. Pour cela, il fait pratiquer des exercices oculaires adaptés à chaque pathologie signalée par l’ophtalmologiste prescripteur. L’orthoptiste évalue ainsi les défaillances visuelles et détermine les possibilités de rééducation à l’aide de nombreux tests. Les exercices à effectuer afin de corriger ou traiter ses troubles sont indiqués en fonction de l’âge et du problème visuel.

Il intervient aussi après une intervention chirurgicale, un accident ou auprès des personnes malvoyantes. L’orthoptiste soigne les muscles de l’œil suivant le bilan obtenu par des séances de rééducation. Son métier consiste, en effet, à prendre en charge des problèmes oculaires qui ne peuvent être soignés ni par la chirurgie, ni à l’aide de lunettes.

Les jeunes enfants constituent une part très importante de la clientèle de l’orthoptiste car certains troubles de la vision diagnostiqués très tôt peuvent être corrigés par des exercices. Dans la seconde liste des patients se trouve les adultes qui travaillent beaucoup sur écran. En général, il faut plusieurs séances de rééducation afin d’améliorer la vue.

Comment devenir orthoptiste ?

 

devenir orthoptisteL’acquisition du certificat de capacité d’orthoptiste est requise pour devenir orthoptiste. Cette formation orthoptiste se prépare en trois ans dans l’un des 15 instituts de formation rattachés à une UFR de médecine. On y accède par voie de concours. Ainsi, pour pouvoir s’y inscrire, avoir le diplôme du Bac est obligatoire, de préférence S ou ST2S.

Le diplôme d’orthoptiste donne l’inscription de plein droit en licence de sciences sanitaires et sociales et en sciences de l’éducation. Il permet aussi, depuis peu, de s’inscrire  en licence professionnel dans le domaine de la vision à l’université Paris Sud, après un examen de compétences. Les orthoptistes peuvent également passer un master rééducation et ingénierie médicale de l’UPMC. L’etude orthoptiste théorique et pratique est complétée par des stages hospitaliers dans un service d’ophtalmologie.

Les qualités requises pour exercer le métier d’orthoptiste 

Afin de bien comprendre les troubles des patients, l’orthoptiste doit être à l’écoute et attentionné envers ses patients. Par son enthousiasme, il les encourage à participer activement à leur rééducation. Parfois, il faut établir un bilan long et minutieux avant même de commencer la rééducation, qui elle-même peut s’avérer difficile. Toute mesure ou exercice qui touchent à l’œil exige des gestes sûrs, une évaluation au quart de millimètre, par conséquent, aucune erreur n’est permise.

L’évolution professionnelle

L’orthoptiste peut exercer en indépendant dans un cabinet d’orthoptie, seul ou associé à d’autres confrères. Il peut aussi être salarié d’un service hospitalier ou d’un centre de soins ou de rééducation. Si l’orthoptiste pratique de façon mixte, il exerce alors à mi-temps en libéral et à mi-temps dans une structure de soins. Par ailleurs, les possibilités d’emploi en cabinets médicaux d’ophtalmologie sont appelées à se développer.

Après une expérience professionnelle de quatre ans, en un an,  l’orthoptiste peut préparer le diplôme de cadre de santé permettant d’occuper un poste d’encadrement dans un service ou de formateur auprès d’étudiants orthoptistes. Cette formation accessible sur concours permet d’enseigner.

Après cinq années d’expérience dans des fonctions d’encadrement auprès de personnes inadaptées, il peut également préparer le certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement pour enfants inadaptés.

Combien gagne un orthoptiste ?

Le salaire orthoptiste en début de carrière dans un centre hospitalier ou un dispensaire se situe entre 1400 euros à 1800 euros par mois. Pour un orthoptiste cadre de santé, le salaire par mois varie de 1700 euros à 2900 euros. Le salaire d’un orthoptiste libéral varie suivant l’importance de sa clientèle. Ainsi, il peut gagner jusqu’à environ 3000 euros par mois.

Dans la fonction publique, le salaire d’un orthoptiste dépend de son grade et son échelon. A ce revenu principal, progressant avec l’ancienneté, s’ajoutent diverses indemnités et primes, versées, par exemple suivant le lieu d’exercice ou la taille de la famille.

Il est à noter que les honoraires des orthoptistes sont définis par la caisse d’assurance-maladie. Les montants mentionnés ci-dessus correspondent aux revenus mensuels nets hors indemnités et primes.