Devenir vétérinaire : formation et métier

Le veterinaire travaille avec le monde animal. Son rôle consiste à faire un diagnostic, soigner et opérer les animaux. Le vétérinaire exerce en ville ou à la campagne. Cependant, son quotidien est différent suivant son lieu de travail et sa clientèle. En ville, les vétérinaires s’occupent essentiellement des animaux de compagnie comme les chiens, les chats, les rongeurs, tandis que dans les zones rurales, ils s’occupent de toutes sortes d’animaux d’élevages.

Si en ville, presque les consultations ont lieu dans le cabinet du vétérinaire, en zone rurale, le professionnel intervient sur le site dans les élevages eux-mêmes et les fermes.

Comment devenir vétérinaire ?

 

L’acquisition d’un diplôme de docteur vétérinaire est nécessaire pour devenir vétérinaire. Pour y parvenir, il faut suivre des études dans l’une  des quatre écoles vétérinaires françaises qui se trouvent à Maisons-Alfort, Lyon, Toulouse ou Nantes. L’accès à ces écoles se fait par voie de concours à partir du niveau bac +2. Cependant, il est recommandé de suivre une formation scientifique au préalable du type BTSindustrie alimentaire/ technologique bio-industrie, ou encore en classe préparatoire chimie / biologie.

Suivant le niveau des candidats à l’entrée, les études peuvent durer 4 ou 5 ans voire 7 ans. A l’issue du cursus obligatoire, l’étudiant reçoit le diplôme d’Etat de docteur vétérinaire lui donnant le droit de pratiquer.

Il est possible aussi de poursuivre l’etude veterinaire et choisir de se spécialiser. Avec un niveau Bac + 8, on obtient un certificat d’études approfondies vétérinaires en santé publique animale ou encore en pathologie animale et régions chaudes. S’il poursuit jusqu’à un niveau Bac + 9, il obtient un diplôme d’études spécialisées vétérinaires en chirurgie des animaux de compagnie, en ophtalmologie vétérinaire, en sciences de l’animal de laboratoire ou en élevage et pathologie des équidés.

A quoi consiste le métier du vétérinaire ?

 

devenir vétérinaireEn ville, le rôle principal d’un vétérinaire consiste à prévenir les maladies, à soigner et à opérer. Dans les zones rurales, il prévient les maladies, améliore la croissance des cheptels de porcs, bœufs, moutons ou chevaux. Le vétérinaire gère aussi bien les questions d’hygiène et de nutrition que de productivité et de rentabilité.

Le vétérinaire, en tant que salarié de l’industrie agroalimentaire, élabore aussi de nouveaux produits destinés à la consommation humaine ou animale. Dans les laboratoires pharmaceutiques, le vétérinaire se spécialise dans la fabrication de médicaments et à leur commercialisation.

Le vétérinaire peut aussi travailler dans un parc zoologique et intervient en tant que conseiller et éthologue se préoccupant de la conservation des espèces.

Les conditions de travail d’un vétérinaire :

Un vétérinaire doit être en pleine forme physiquement car pour maintenir les animaux, il faut savoir rester longtemps debout et avoir une certaine force. Il faut aussi être fort psychiquement pour arriver à se faire respecter par des animaux et afin de ne pas se laisser contrôler par les sentiments tout en prenant en compte la douleur et la souffrance de l’animal.

Les possibilités d’évolution de carrière du vétérinaire

 

Les jeunes vétérinaires diplômés peuvent choisir pour deux types de pratique, à savoir :

  • En ville, dans une clinique vétérinaire, pour s’occuper des animaux domestiques ou les nouveaux animaux de compagnie ;
  • A la campagne, pour s’occuper des animaux de la ferme.

Il est à noter que dans les villes semi-rurales, il est possible d’exercer sur ces deux fronts.

Un vétérinaire a aussi la possibilité d’intégrer l’équipe d’un parc animalier ou d’une réserve. Dans ce contexte, le vétérinaire sera amené à travailler sur des animaux sauvages.

Via le ministère de l’Agriculture et de la Pêche, l’Etat recrute aussi des vétérinaires inspecteur sanitaire. Ainsi, il est possible de devenir fonctionnaire. Et enfin, l’armée recrute aussi des vétérinaires biologistes afin d’assurer du contrôle alimentaire et prodiguer des soins aux chiens et chevaux.

Combien gagne un vétérinaire ?

 

Le salaire d un vétérinaire dépend de sa notoriété et donc de l’importance de sa clientèle comme pour d’autres professions libérales. En termes de revenu, les débuts peuvent être difficiles mais la situation peut s’améliorer au fur et à mesure. En règle générale le vétérinaire qui exerce à son propre compte gagne bien sa vie. En effet, un vétérinaire débutant gagne entre 2000 euros à 2500 euros bruts par mois.