Intérimaire : comment financer une formation ?

La formation professionnelle est un droit et un avantage qui profitent aux salariés, intérimaires et aux entreprises. Elle contribue à l’insertion professionnelle et à l’évolution de carrière de l’individu et elle permet à l’entreprise d’embaucher des personnes qualifiées et d’améliorer le niveau de compétence en son sein. Toute formation génère de coût et voici comment financer une formation professionnelle d’un intérimaire.

Recrutement entreprise, quelle place pour les intérimaires ?

 

L’intérimaire est un employé de l’entreprise de travail temporaire. Sa mission consiste à prêter ses services auprès des entreprises au sein desquelles son employeur lui place selon les termes convenus entre les deux sociétés. Ainsi,

  • peu importe l’entreprise où l’intérimaire effectue sa prestation, c’est toujours l’ETT ou l’agence d’intérim qui le paie conformément à la rémunération et à la qualification inhérente au poste qu’il a occupé au sein de l’entreprise utilisatrice ;
  • l’intérimaire aide l’utilisatrice à remplacer un salarié temporairement absent ou à renforcer le personnel lors d’un surcroît d’activités durant une période déterminée ;
  • la loi accorde à l’intérimaire les droits et avantages sociaux reconnus aux employés en CDD et CDI tels que le droit au congé, l’allocation maladie, le droit au financement formation professionnelle, les allocations chômage ainsi qu’un avantage spécial lié à son statut à savoir le droit à la précarité.

Comment mettre en œuvre une formation professionnelle pour l’intérimaire ?

 

Chômeur, demandeur d’emploi, intermittent, intérimaire ou travailleur à temps plein bénéficient tous d’un droit  à la formation. La loi prévoit une aide financement formation dans le cadre de la mise en œuvre des dispositifs suivants :

  • Intérim et Congé individuel de formation : l’intérimaire bénéficie d’un CIF s’il a pu effectuer 1600 heures de travail en intérim durant les 18 derniers mois dont 600 heures au sein de l’ETT où il dépose sa demande. À noter que 1600 heures et 600 heures correspondent respectivement à environ 11 mois et 4 mois de travail dans le cadre du 35 heures/semaine. Le CIF Reconversion est reconnu sans condition à un intérimaire qui ne pourra plus effectuer un emploi correspondant à sa qualification antérieure suite à un accident ou à une maladie professionnelle.
  • Intérim et Compte personnel de formation : le CPF est remplace désormais le DIF depuis le 1er janvier 2015. Le CPF est ouvert et alimenté tout au long de la vie professionnelle d’un individu qu’il soit demandeur d’emploi, intérimaire, salarié en CDD ou en CDI. Il est de 24 heures par an avec un maximum de 120 heures pendant les 5 premières années et de 12 heures par  an avec un maximum de 150 heures les 3 années suivantes pour les travailleurs à temps plein. Le calcul de compte personnel de formation des intérimaires se fera proportionnellement au nombre d’heures travaillées. Les heures acquises dans le cadre de DIF et non encore consommées sont transférées dans le CPF.

Pour les intérimaires : comment se faire financer une formation ?

 

financer une formation professionnelle intérimaireCIF ou CPF, le salarié qui remplit les conditions prévues peut déposer sa demande de financement de formation au sein de l’organisme spécialisé. Toutefois, le financement n’est pas le même et son interlocuteur diffère en fonction du droit exercé.

  • OPACIF : le CIF est une initiative individuelle du salarié qui veut quitter temporairement son lieu de travail pour suivre une formation en vue d’une d’accéder à un niveau supérieur de qualification, de perfectionner ses compétences personnelles, d’améliorer sa culture et sa vie sociale ou de changer de métier. Dans ces cas, c’est à l’OPACIF (Organisme paritaire de collecte agrée au titre du congé individuel de formation) que le concerné doit adresser sa demande.
  • OPCA : le CPF permet au salarié de prétendre à une formation professionnelle financée par ses employeurs. Le CPF concerne uniquement les formations validées par une certification professionnelle inscrite au RNCP et a pour but d’accroître le niveau de qualification du salarié et sécuriser son parcours professionnel. Dans ce cas, il doit s’adresser à un OPCA (Organisme paritaire de collecte agrée).

Le FAF.TT pour financer la formation des employés intérimaires

 

Le FAF.TT ou Fond d’assurance formation du travail temporaire s’occupe du financement des formations des intérimaires. Il joue à la fois le rôle de d’OPCA et d’OPACIF.

  • Durant le CIF financée par le FAF.TT, l’individu demeure un salarié de l’ETT.
  • Le salaire de référence pour rémunérer l’intérimaire en CIF est le salaire horaire brut qu’il a reçu pendant sa dernière mission précédant sa demande.
  • Le FAT.TT contribue à hauteur de 100% au paiement d’un salaire inférieur au SMIC. La prise en charge peut être de l’ordre de 80 à 90 % du salaire égal ou deux fois supérieur du SMIC selon la durée et le niveau de priorité de la formation.
  • Le FAF.TT prend en charge une formation à temps complet n’excédant pas 12 mois ou une formation à temps partiel d’un maximum de 1200 heures.