Formation carreleur : de la technique et créativité

Le carreleur se spécialise dans la pose des carreaux. Cependant son travail ne se borne pas uniquement à poser. Il doit prendre en compte d’autres éléments comme la tuyauterie, le chauffage et autres, avant de poser les carreaux. Il prend aussi en charge le côté décoratif. Pour acquérir les connaissances indispensables, une formation carreleur est indispensable.

Avant de devenir un carreleur

 

Au fil de ses études, un étudiant qui souhaite devenir carreleur doit avoir certaines qualités comme :

  • Un esprit de coordination, car il doit travailler après le passage de plusieurs ouvriers comme le plâtrier, le chauffagiste et le maçon
  • De l’endurance, car il doit adopter diverses postures : assis, courber, lever
  • Le sens de la créativité, car il doit prendre en compte la finalité décorative des carreaux qu’il pose.
  • L’ingéniosité, car l’espace à recouvrir requiert des découpages.
  • Un esprit créatif

Outre les qualités, il faut aussi suivre une formation carreleur comme :

  • Un CAP mosaïste en 2 ans de formation
  • Un bac professionnel en aménagement et finition du bâtiment. La formation dure 3 ans ou 2 ans après un CAP.
  • Un brevet professionnel carrelage mosaïque

Après sa formation, le carreleur apprend de nombreuses techniques de pose suivant l’évolution des matériaux.

Tarif carreleur : la pose de carrelage au m²

 

formation carreleurBeaucoup de particuliers et d’entreprises optent actuellement pour la rénovation de leur maison/local en changeant le parquet par du carrelage. C’est une trouvaille qui donne un coup de neuf à l’immeuble et lui procure aussi un aspect moderne. Mis à part le carrelage des  bâtiments neuf, il a aussi la réfection et la rénovation (carreaux cassés ou vétustes ou simple désir de changement).

Vu le coût des investissements (le prix moyen des carreaux est de 60 euros le m²), il faudrait donc confier cette tâche aux soins d’un professionnel. Le prix d’un carreleur varie de 25 à 50 euros le m². Le tarif doit aussi inclure les frais de déplacement. Cependant, avant de choisir, il faut passer par la comparaison et réalisation d’un devis.

Le travail du carreleur

 

Le travail du carreleur se fait en 3 étapes : l’étude, la pose et la finition. Il étudie en outre le chantier pour savoir tout ce qu’il doit entreprendre et ce qu’il doit inclure dans son travail. Par exemple, il doit prendre en considération les différentes installations ou les éléments présents sur la surface où seront posés les carreaux.

Le carreleur doit maîtriser certaines techniques comme la plomberie, la maçonnerie. Il assure aussi l’étanchéité et l’isolation lors de la pose en plus d’accorder le tout avec les souhaits de son client, dans un souci d’esthétique. Il doit maîtriser certains outils comme la carrelette ou la disqueuse en plus des outils à mains. Avant d’exercer, il doit connaître l’ensemble du travail par le biais d’une formation carreleur.

Longtemps réservé pour les cuisines et les salles d’eau, le carrelage est désormais une matière de prédilection pour le revêtement. Après le choix des carreaux parmi les différentes matières et les dimensions différentes, une fois le coloris et le motif choisis, la connaissance du tarif carreleur est une étape à passer.

Un carreleur est un ouvrier du bâtiment qui s’occupe du carrelage d’un sol, d’un mur, d’une terrasse ou d’une piscine. Ce travail exige une précision extrême étant donné que le moindre défaut est tout de suite visible et que la beauté d’une pièce dépend énormément de la réussite de la pose des carreaux. Un carreleur peut aussi travailler pour son compte personnel, en intérim ou en tant que salarié d’entreprise.

  • Pose d’un carrelage

 

Il existe plusieurs types de pose qui peut influencer le tarif de pose de carrelage : pose droite, pose en diagonale, la  pose en décalée, la pose en chevrons, la pose en damier, la pose avec cabochon, la pose en calepinage, la pose en quinconce, … La pose du carrelage est personnalisable à l’infini et le coût de ce type de travaux dépend surtout de la difficulté et du temps nécessaire que requiert la pose. La matière de fabrication (grès, terre cuite, céramique) et la dimension (45 x 45; 60 x 60; tomettes; petits carreaux pour mosaïques,…) influent également sur le prix de la pose de carrelage.

  • Temps de pose d’un carrelage

 

Il est intéressant de connaitre combien de temps il faudrait allouer pour effectuer la pause surtout si l’artisan sera payé à l’heure. C’est aussi utile pour déterminer à l’avance la durée des travaux. La pose simple (de type droite) des carreaux standards est estimée à 1,5 m² par heure.

Pour une surface murale (salle d’eau ou cuisine), il faut en moyenne une journée pour poser 3 à 5 m² de carrelage et pour les couvertures plus complexes comme le sol d’un salon, il faut compter environ 4 jours pour une surface de 30 m².