Formation qualifiante : porte ouverte vers une carrière réussie !

Pourquoi se lancer dans une formation qualifiante ? Exercer un emploi qui ne satisfait pas peut conduire irrémédiablement vers un échec professionnel. La reconversion professionnelle est l’alternative la mieux adaptée pour pouvoir rebondir de cette situation d’inconfort. Elle permet à l’individu d’obtenir un travail épanouissant auquel il peut apporter ses valeurs, son savoir-faire et ses engagements. Pour préparer une éventuelle reconversion, il faut suivre une formation. Car les formations qualifiantes offrent les compétences nécessaires pour exercer ou changer de métier.

Formation qualifiante, définition

 

Si la formation diplômante permet à l’individu d’obtenir un diplôme d’État, la formation qualifiante lui procure une compétence professionnelle.  Voici les caractéristiques de la formation qualifiante :

  • la formation qualifiante a une visée professionnelle plus ciblée ;
  • la formation qualifiante permet d’obtenir l’expertise et le savoir-faire nécessaire pour exercer un métier déterminé ;
  • les formations qualifiantes sont plus courtes, moins chères et débouchent sur un titre professionnel ou sur un certificat ;
  • les titres et certificats reconnus par la branche professionnelle auxquels ils appartiennent sont répertoriés au RNCP (Répertoire nationale des certifications professionnelle);
  • les formations sont parfois accessibles à des personnes sans diplômes comme c’est le cas avec la formation professionnelle aide soignante.

Formation diplômante, formation certifiante, formation qualifiante, quelles différences ?

 

Tous ceux qui entreprennent une étude ont un objectif en tête : pouvoir travailler plus tard dans le domaine ayant un rapport avec l’étude qu’ils ont menée. À titre d’exemple, un diplômé en gestion espère travailler comme comptable ou responsable financier. La formation est par contre un moyen pour acquérir des compétences nouvelles pour renforcer sa place au sein de l’entreprise, pour obtenir un autre poste ou tout simplement pour pouvoir changer de métier. Il y a pourtant quelques différences entre divers types de formation :

  • Formation diplômante : elle se termine par l’obtention d’un diplôme reconnu par l’Etat. Les diplômes sont qualifiés par niveau : niveau V pour le BEP ou CAP, niveau IV pour le Bac et niveau III pour le DTS. On parle aussi de Bac + 3 au Bac + 5 dans le système LMD.
  • Formations qualifiantes : elle a pour objectif d’acquérir une compétence dans un domaine précis. Une formation en gemmologie permet par exemple à un individu de devenir un spécialiste de pierres précieuses et semi-précieuses qu’il soit au départ un avocat, un enseignant ou un secrétaire médical. La formation qualifiante débouche par un certificat d’aptitude lié au milieu professionnel visé. Elle peut aboutir à l’obtention d’un diplôme reconnu sur le marché de travail.
  • Formation certifiante : c’est la formation qualifiante gratifiée par un certificat de qualification professionnelle. Elle délivre des compétences spécifiques correspondant aux besoins de l’entreprise. Par exemple : une entreprise spécialisée dans la peinture de bâtiment a besoin d’un employé capable de manœuvrer une nacelle élévatrice. Ainsi, elle fait suivre à certains de ses employés une formation pour obtenir un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES).

Intérêts des formations qualifiantes

 

formation qualifianteLa formation qualifiante est très valorisée sur les CV. Elle est de mieux en mieux appréciée dans le milieu professionnel et les recruteurs lui accordent beaucoup d’importance. Ce type de formation offre de nombreux avantages aussi bien pour la personne que pour l’entreprise.

  • La formation qualifiante permet d’exercer rapidement un métier : la durée d’une formation qualifiante n’excède pas un an. Elle alterne cours théoriques et pratiques pour former une personne immédiatement opérationnelle.
  • La formation qualifiante aide les salariés dans leur réorientation professionnelle. En effet, le salarié peut continuer à travailler tout en continuant à se former grâce à son droit au Congé Individuel de Formation (CIF).
  • La formation qualifiante permet aux salariés d’accroître leurs qualifications. Elle peut être obtenue dans le cadre du Compte Personnel de Formation (CPF).
  • La formation qualifiante permet à l’entreprise de requalifier ses employés sur une tâche qui requiert des compétences nouvelles sans passer par un recrutement en externe. C’est avantageux pour l’entreprise car le recrutement signifie augmentation du nombre de personnel, et en partant une augmentation des charges.

L’importance de la formation professionnelle dans l’évolution de carrière

 

Au cours de sa vie professionnelle, un individu est amené à franchir différents niveaux qui le mènent vers une progression. Voici ces différents niveaux, classés en 5 tournants avec les formations qui vont avec :

  • 20 – 25 ans, la période de tâtonnement: la personne vient d’entrer dans le monde professionnel. Il est admis à travailler avec des collègues plus expérimentés et plus à l’aise dans leur milieu. Dans ce stade, le salarié doit acquérir des compétences pour mieux accomplir ses tâches : cours d’informatique pour mieux appréhender les outils de travail de l’entreprise, apprentissage de langue étrangère, etc.
  • 30 ans, la phase de changement : après plus 5 années dans un même poste, le salarié a acquis les compétences pour accomplir sa fonction avec brio ; il peut même faire son travail de manière routinière. Or c’est aussi le moment où l’entreprise consent à accorder une promotion où à muter l’employé vers un autre service. Pour anticiper ce changement, l’intéressé doit au préalable suivre une formation certifiante qui peut lui ouvrir la porte vers un autre poste.
  • 40 ans, moment de revirement : plus le salarié avance dans l’entreprise, plus il connait le fonctionnement de celle-ci et de tout ce qui l’entoure et il commence à perdre ses illusions. La formation diplômante et qualifiante trouve son importance dans cette période car elle permet à l’employé de devenir un chef, de changer de métier, de devenir son propre patron en changeant créant une entreprise.
  • 50 ans, l’arrivée de l’accomplissement : à 50 ans, soit le salarié attend tranquillement sa retraite soit il aspire à un travail souvent artistique, artisanal ou un métier qui demande de la maturité (coaching, avocat, etc.) pour occuper son temps.