Entreprendre une reconversion professionnelle artisanat : se tourner vers un métier prometteur

Les français veulent de plus en plus de produits authentiques et de meilleure qualité. La satisfaction de ces besoins est assurée par l’artisanat qui contribue à l’économie nationale tout en produisant des produits et services haut de gamme à la portée de tout le monde. Cela pour dire que l’artisanat est un métier d’avenir et plein de potentiel. La reconversion professionnelle artisanat est possible à tout moment à condition de bien préparer son projet.

Comment réussir son projet de reconversion artisan

 

La plupart des personnes qui optent vers une reconversion à l’artisanat sont des personnes qui recherchent une autonomie et un sens dans ce qu’ils font. Se reconvertir dans l’artisanat est prometteur mais pour réaliser ce pari sur l’avenir, voici 5 conseils pour réussir reconversion au métier manuel :

  • Approfondir sa décision

Il est toujours difficile de prendre un tournant dans sa carrière. Afin de ne pas vivre avec regret, il faut aller de l’avant en étant bien préparé. Savoir qu’il y aura toujours des obstacles et des difficultés mais il faut au moins être prêt pour ceux qui sont prévisibles (source de revenus, moyen pour lancer l’affaire,…)

  • Explorer les possibilités

Une comptable ayant suivi une formation en Gestion ne peut pas décider du jour au lendemain de devenir fleuriste à moins que l’horticulture soit sa passion. Il faut au préalable découvrir le métier ciblé.  Se renseigner, suivre des stages d’immersion avec l’aide des artisans locaux afin de savoir s’il est vraiment fait pour soi.

  • Opter pour un métier avec des débouchés 

À part la passion pour une profession, la reconversion peut aussi être à cause d’une raison économique. Ainsi, il faut mener une petite enquête pour trouver le métier prometteur. Actuellement en France, le bâtiment et le métier de bouche sont parmi ceux qui ont besoin de main d’œuvres.

  • Acquérir les compétences

Faire un bilan de compétence, rechercher les formations et les meilleurs formateurs permet de maîtriser le métier.

  • Innover

Pour se distinguer des autres artisans, il faut apporter de la valeur ajoutée dans son activité. L’utilisation de la NTIC et l’exploitation de la nouvelle technologie en sont des exemples parfaits. Il faut également prendre conscience du pouvoir du développement durable et de l’écologie.

Comment devenir artisan ?

 

reconversion professionnelle artisanatDevenir artisan passe par l’acquisition d’une qualification professionnelle. Le diplôme peut aller du CAP au Bac + 4.  Pour ce faire, l’intéressé peut commencer par suivre une formation au métier envisagé e n vue d’obtenir un diplôme professionnel comme le CAP ou BEP. L’évolution de carrière au sein de son activité est par la suite envisageable en suivant une formation continue pour obtenir des diplômes comme le Brevet de Maîtrise (BM), le Brevet Technique de Métier(BTM), le Brevet de Collaborateur de Chef d’Entreprise Artisanal (BCCEA) ou encore l’Ingéniorat. Il existe plusieurs centres de formation à l’artisanat. Pour trouver le CFA qui correspond à son projet, il faut s’adresser il faut s’adresser à une agence de Pôle Emploi. Pour les salariés en quête de reconversion, le congé individuel à la formation ou la démission pour formation constitue le moyen pour poursuivre ces formations.

L’artisanat, un métier plein de potentiel

 

Les 64,3 millions d’habitants en France Métropole ont besoin de produits et services de meilleure qualité, labellisé « fabriqué en France », c’est pourquoi l’artisanat est un secteur dynamique en pleine expansion. Avec plus de 500 activités différentes aussi utiles les uns que les autres, l’artisanat représente 10 % de la population active (soit 3,1 millions de salarié). L’artisanat est divisé en quatre grandes familles :

  • L’alimentation : un métier dont les produits sont consommés chaque jour dans tout le territoire. Il y a entre autres la boucherie, la charcuterie, la boulangerie, la pâtisserie.
  • Le bâtiment: secteur très porteur dont les activités s’articulent autour de l’installation, le remplacement et la réparation. Il y a par exemple le métier de plaquiste, plombier chauffagiste, couvreur.
  • L’art : l’artisanat d’art consiste à la transformer et à la création des objets de décoration ou des instruments présents dans la vie de tous les jours. Parmi les nombreux artisans de ce secteur, on peut citer le bijoutier, le tapissier, le luthier ou encore le céramiste.
  • Les productions et services : offre de service matériel ou immatériel tel que l’ingénierie en son et lumière, la coiffure, la mécanique automobile, etc.

Deux choix s’offrent à une personne qui souhaite une reconversion à l’artisanat : devenir salarié ou acquérir le statut d’entrepreneur en menant sa propre affaire.