Le métier d’aquaculteur/trice : fiche et métier

Le métier d’aquaculteur (trice) consiste à élever d’espèces animales et végétales d’eau de mer et d’eau douce, dans le but de les commercialiser.Il peut choisir de se spécialiser parmi quatre filières : élevage de poissons, crustacés, d’algues ou de mollusques. Suivant l’espèce qu’il élève, l’aquaculteur travaille en extérieur (en mer ou dans un étang voire dans un bassin), ou en intérieur dans une ferme aquacole ou encore dans une écloserie.

Les conditions de travail se rapprochent de celles d’un pêcheur lorsque le bassin se trouve en pleine mer. Et pour cela, avoir un certificat de plongée professionnelle est souvent nécessaire.Soumis aux aléas climatiques et aux marées, les horaires de travail d’un aquaculteur sont irréguliers.

Les formations nécessaires pour accéder au métier d’aquaculteur

 

Le premier diplôme nécessaire pour devenir aquaculteur est le CAP conchyliculture. En revanche, pour créer son entreprise, il est conseillé d’obtenir le diplôme de baccalauréat. Pour cela, il y a le bac pro productions aquacoles ou le bac pro cultures marines. Pour avoir un bac + 2, il faut acquérir le BTSA aquaculture ou le DEUST technicien de la mer et de la littorale option valorisation des produits de la mer. Vous pouvez ensuite continuer à bac + 3 pour avoir une licence pro en aquaculture. Et enfin, pour parfaire vos connaissances, vous pouvez continuer vos études jusqu’au bac + 5 et obtenir un diplômes d’ingénieurs spécialisés en aquaculteur ou en productions animales, des masters professionnels ou recherche.

Evolution professionnelle 

 

aquaculteurLes évolutions de carrière dans l’aquaculture sont limitées. Après une formation complémentaire comme  le BTSA, l’aquaculteur peut diriger une équipe dans une grande ferme aquacole. Avec un bac pro, il peut envisager une exploitation. Un aquaculteur peut se spécialiser et devenir algoculteur, conchyliculteur, mytiliculteur, ostréiculteur, pisciculteur ou salmoniculteur. Quant aux aquaculteurs et aquacultrices travaillant au sein d’une entreprise aquacole ou dans une ferme d’Institut Français de recherche pour l’exploitation de la mer peuvent se lancer dans l’entrepreneuriat.

Pour cela, l’aquaculteur peut s’installer et tenter de développer son activité en reprenant une entreprise ou en s’associant. Cependant, dans les deux cas, cela représente un lourd investissement.

Les salaires d’un aquaculteur 

Un ouvrier aquaculteur débutant touche environ 1400 euros brut par mois. Pour un professionnel chevronné et plus qualifié, le salaire varie suivant la taille de l’exploitation et de la nature de sa production.

Les missions des aquaculteurs

 

L’aquaculteur possède bien souvent une spécialité. En effet, en fonction de son environnement et l’espèce qu’il cultive, ainsi l’aquaculteur peut amener à :

  • Récupérer l’alevin ou le naissain. Pour cela, il l’achète ou s’occupe de la reproduction de son élevage ;
  • Déterminer l’alimentation de ses crustacés, poissons ou fruits de mer ;
  • Nourrir son élevage ;
  • S’assurer de leur état de santé ;
  • Vérifier la qualité de l’eau ;
  • Adapter l’alimentation ;
  • Calibrer les espèces ;
  • Respecter la réglementation en vigueur ;
  • Conditionner le fruit de son élevage ;
  • Vendre ses produits suivant son réseau de distribution comme les restaurants, les poissonniers ou encore les groupes de restauration collective.