Le métier de chef (fe) de culture légumière : fiche et métier

Le métier d’un (e) chef (fe) de culture légumière consiste à organiser et superviser les travaux liés aux différentes productions de légumes, dans le but d’atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs fixés par le responsable d’entreprise. En effet, il planifie les opérations sur un plan technique et humain, et participe à la gestion et à l’élaboration de la stratégie d’entreprise.

Il suit l’état des cultures, observe leur développement et choisit les végétaux à récolter. Le rôle d’un chef de culture consiste aussi à contrôler et analyser les temps de travaux, les coûts de production.

Les activités d’un chef de culture sont rythmées par les cycles saisonniers.Son rythme de travail n’est donc pas uniforme tout au long de l’année. De plus, les aléas de la météo peuvent également imposer des horaires de travail inhabituels. Pour exercer ce métier, il faut être capable de gérer les imprévus et avoir une grande réactivité.

Les études à suivre pour accéder au métier de chef de culture

 

Pour devenir chef de culture légumière, les formations vont du Bac pro au BTSA et même jusqu’au titre d’ingénieur agronome dans certaines grandes exploitations. Ainsi, il est essentiel d’avoir un Bac pro conduite et gestion de l’exploitation agricole, option systèmes à dominante cultures, ou encore d’un Bac STAV ou science et technologies de l’agronomie et du vivant.

chef de culture On peut aussi y accéder en ayant un Brevet Professionnel, responsable d’atelier de productions horticoles. Pour ceux qui souhaitent suivre leurs études jusqu’au niveau Bac + 2, il peut avoir le BTSA analyse et conduite des systèmes d’exploitation ; le BTSA agronomie, option productions végétales ; le BTSA sciences et technologies des aliments, spécialité produits céréaliers ; le BTSA développement de l’agriculture des régions chaudes ; ainsi que le BTSA production horticole.

Pour le niveau Bac + 3, vous pouvez avoir une licence pro dans le domaine du management des entreprises horticoles ou des productions végétales.

Les perspectives d’évolution pour le métier de chef de culture

 

Dans la plupart des cas, un chef de culture est lié par contrat avec un exploitant. Ainsi, il peut devenir formateur ou occuper un poste de commercial dans une organisation professionnelle, ou encore accéder aux postes de technicien en cultures légumières grâce à ses aptitudes au conseil et à la communication. Il peut aussi choisir de se spécialiser dans une culture précise au sein d’une exploitation de plus grande taille.

Il pourra ensuite envisager de s’installer en tant que chef d’exploitation s’il complète sa formation dans les domaines de l’économie et de la gestion.Avec des connaissances plus pointues en horticulture, le chef de culture pourra aussi devenir maraîcher. Et enfin, un chef de culture peut aussi s’installer lui-même comme exploitant agricole.

Le salaire d’un chef de culture

 

Un débutant sans qualification démarre souvent au Smic. Cependant, pour un chef de culture débutant, le salaire brut mensuel est compris entre 1800 euros et 2200 euros. Cela peut varier en fonction de la nature des cultures, l’exploitation mais aussi la région.