Devenir assistante sociale : fiche et métier

Le métier d’assistante sociale consiste à épauler les personnes, familles ou groupes en difficultés sociales, économiques ou psychologiques. Comment devenir assistante sociale ? Ce métier est majoritairement exercer par des femmes. En contact direct avec les personnes en difficulté, l’assistante sociale apporte des informations à ses interlocuteurs sur leurs droits aux prestations sociales. Le rôle principal de l’assistante sociale est d’aider ces personnes à trouver ou à retrouver une indépendance et de les épauler dans leur insertion sociale et professionnelle.

Elle se déplace beaucoup et passe la grande partie de son temps sur le terrain. Elle se retrouve bien souvent confrontée à la détresse morale et matérielle des individus. Elle repère ensuite les solutions possibles après avoir analysé le problème. Elle les informe sur leurs droits en matière médicales, de prestations sociales, au logement, d’accès à la formation. Selon les situations, cette professionnelle guide les personnes  en difficultés vers des lieux d’accueil spécialisés si c’est nécessaire, ou peut servir de médiateur quand les dossiers sont complexes.

Comment devenir assistante sociale ?

 

L’obtention d’un diplôme d’Etat d’assistante de service social est requise pour pouvoir exercer la profession d’assistante sociale.

Pour y arriver, deux cursus sont envisageables, à savoir :

  • Obtenir le DUT carrières sociales à l’université, option assistante sociale. Pour cela, il faut suivre une formation assistante sociale de deux ans, suivi du DEASS préparé en un an. La formation est sélective et est ouverte aux titulaires d’un bac général ou d’un bac ST2S.
  • Obtenir le DEASS dans les écoles spécialisées. La formation est accessible au niveau bac et dure trois ans. Les non-bacheliers peuvent obtenir un examen de niveau auprès de la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales.

Les compétences requises pour devenir assistante sociale

 

devenir assistante socialeLe métier d’assistante sociale repose sur les relations humaines. Face à des personnes fragilisées, l’approche du professionnel est essentielle. Il est alors important de créer une relation de confiance,afin que les personnes puissent s’exprimer sans crainte et parler de tout,   tout en gardant suffisamment de recul pour ne pas s’impliquer personnellement.

Pour devenir assistante sociale, il faut aussi être motivé et patiente. Disponible et à l’écoute, l’assistante sociale ne rechigne pas à la tâche. Savoir gérer son temps est impératif afin de  répondre à de multiples demandes en parallèle. L’autonomie et la prise d’initiatives sont aussi des qualités requises pour devenir assistante sociale. Et enfin, comme ce métier est tenue au secret professionnel, une assistante sociale doit être discrète et respecte la déontologie.

  • Les possibilités d’évolution de carrière 

Dans la plupart des cas, l’assistante sociale travaille dans le secteur public. Les jeunes diplômés sont embauchés par les collectivités locales, les hôpitaux, la direction départementale des affaires sanitaires et sociales ou encore le ministère de l’éducation nationale. On peut distinguer deux catégories d’assistante sociale, à savoir : les polyvalents de catégorie et les polyvalents de secteur.

Les polyvalents de catégorie travaillent dans un secteur d’activité particulier, comme le milieu carcéral, l’Éducation nationale oules grandes entreprises, tandis que l’activité des polyvalents de secteur ou assistants sociaux familiaux concerne la population d’un secteur géographique.

L’assistante sociale peut travailler dans le service public et bénéficie du statut de fonctionnaire en passant des concours administratifs après le diplôme d’Etat.

Après plusieurs années d’expérience professionnelle et suite à une formation complémentaire, les assistantes de service social peuvent accéder à des postes d’encadrement. Elles peuvent devenir directeur d’établissement ou d’association, chef de service, conseiller technique ou encore responsable de circonscription d’action sociale ou d’unité territoriale.

Il est également possible de poursuivre avec une formation comme le certificat d’aptitude aux fonctions de directeurs d’établissement ou de service d’intervention sociale, le diplôme d’Etat d’ingénierie sociale, ou le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale.

Le salaire d’une assistante sociale

 

Dans la fonction publique territoriale, le salaire assistante sociale se situe autour de 1500 euros. Dans les organismes de sécurité sociale, le revenu mensuel est de 1800 euros environ. Et enfin, dans le secteur privé, le salaire assistante sociale tourne environ 1580 euros. Le salaire est régi par la convention collective de l’enfance inadaptée. En fin de carrière, une assistante sociale peut gagner 2762 euros brut par mois dans le secteur privé, et 2416 euros brut mensuel dans la fonction publique territoriale.