Financement formation : salarié public ou privée

Il existe de nos jours plusieurs sortes de financement formation professionnelle et il y en a même certaines qui permettent d’obtenir une rémunération lors de la formation. Chaque individu a le droit de suivre une formation professionnelle continue, qu’il soit employé du secteur public ou privé. Voici ci-dessous un panel d’aide à la formation dont vous pouvez prétendre.

Différentes aides à la formation

  • Plan de formation (PF)

 

Pour ceux qui souhaitent savoir comment financer une formation, le plan formation est une des solutions à cela. Des entreprises privées ou publiques offrent un financement des actions de formation selon un plan de formation dont la contenance se fait selon leur proposition. Le plan formation est donc un moyen de financer une formation ainsi que d’autres frais tels que les frais de déplacement et d’hébergement. Il est mis en place par l’employeur et est destiné aux salariés de l’entreprise ayant plus d’un an d’ancienneté. Ce genre de formation se charge également de la paie du salarié, cela peut se faire en une partie seulement ou en totalité et celui-ci bénéficie également de sa protection sociale.

Pour découvrir si un financement formation peut être accordé dans le cadre de plan formation, il sera nécessaire de se rapprocher du service des ressources humaines de son entreprise ou de l’administration. Il sera question alors de présenter tous les détails de la formation souhaitée telle que la durée, l’organisme, le programme, etc. et également de fournir le devis du projet. Les frais de formation seront de ce fait à la charge de l’employeur et ce sera également le rôle de ce dernier d’entamer toutes les démarches administratives nécessaires.

Congé individuel de formation (CIF)

  • Le CIF pour le cas d’un CDI

Financement formation Le CIF-CDI est destiné aux salariés en CDI qui ont travaillé durant 24 mois successifs ou non durant les cinq dernières années dont 1 an au sein de l’entreprise actuelle. Ce genre de formation se fera selon l’initiative du salarié lui-même et cela à titre individuel. Elle permet l’obtention d’une autorisation d’absence pour une durée d’un an pour pouvoir suivre une formation à temps plein et de 1 200 heures pour une formation à mi-temps. Une demande manuscrite devra être déposée au moins 4 mois avant le départ et 2 mois pour le cas des cours qui ne durent pas plus de 6 mois. L’employeur donnera alors sa réponse dans les 30 jours qui suivront et ne peut refuser mais peut toutefois demander de reporter le départ. Il est possible d’avoir une aide financement formation totale ou partielle auprès des organismes tels que FONGECIF ou OPACIF où l’entreprise est affiliée.

  • Le CIF pour le cas d’un CDD

Le CIF-CDD est consacré aux salariés ayant contracté un CDD et qui ont déjà travaillé 24 mois consécutifs ou non durant les cinq dernières années dont les 4 mois successifs ou non sous CDD pendant les 12 derniers mois. Cette action de formation se fera selon l’initiative du salarié et à titre individuel. La formation doit commencer au plus tard 1 an après la fin du dernier CDD. Il est possible d’obtenir un financement complet ou en partie par l’entreprise. Si l’employeur l’accepte, la formation peut être suivie entièrement ou seulement en partie avant la fin du contrat de travail.

  • Période de professionnalisation

Ce procédé a pour but de renforcer la conservation de l’emploi des salariés qui ont un contrat à durée déterminée d’insertion, un contrat à durée indéterminée et un contrat unique d’insertion. C’est un moyen d’obtenir ou d’élargir son savoir-faire en obtenant une qualification. Elle peut être entamée selon l’initiative du salarié ou encore si l’employeur le demande. Les actions de formation faites lors de la période de professionnalisation se fait en général lors des horaires de travail. Cependant, cela peut aussi se faire en totalité ou en partie en dehors des heures de travail. C’est l’employeur qui se charge des frais de formation et de la rémunération de l’employé.

  • Compte personnel de formation (CPF)

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) a été remplacé par le CPF depuis le début de l’année 2015. C’est un moyen pour les employés de composer un crédit d’heures de formation de 150 heures capitalisables sur sept ans et demi dont 24h par an durant les 5 premières années. Le CPF offre des financements pour les stages d’acquisition de compétences existant sur la liste des partenaires sociaux, des régions, des branches professionnelles, les formations qui permettent l’obtention d’un surplus de connaissances ainsi que l’accompagnement à la VAE. Si la formation se déroule durant les heures de travail, elle nécessitera alors l’accord de l’employeur, mais cela n’est pas nécessaire si la formation se fait en dehors des horaires de travail.

Déduction des frais de stage de formation des revenus imposables

 

Les salariés qui ont opté pour la déduction de leurs frais professionnels réels de leur revenu imposable au lieu d’utiliser l’abattement forfaitaire de 10% peuvent y introduire les frais pour un cours de formation.

  • Congé de formation professionnelle (CFP)

Pour les agents publics qui souhaitent savoir comment se faire financer une formation, il existe bien plusieurs moyens.

             Fonction publique d’Etat

Le CFP est un moyen permettant de pouvoir suivre une formation à titre personnel ou professionnel qui n’est pas suggéré par l’administration. Il est destiné aux agents publics qui ont accompli 3 ans de services effectifs au sein de l’administration. La formation dure 3 années au maximum et le CFP peut alors être utilisé en une seule fois ou étalé durant toute sa carrière professionnelle. La demande doit être faite au moins 4 mois avant le début du stage. Il est possible d’obtenir une indemnité mensuelle forfaitaire d’un taux maximum de 85% du traitement et une indemnité d’hébergement. Cette dernière est versée durant un an tout au plus.

            Fonction publique territoriale

Le procédé est le même que celui de la fonction publique d’Etat. Le seul point qui les différencie c’est la demande qui doit être formulée au moins 3 mois avant le commencement de la formation.

            Fonction publique hospitalière

Le CFP est un moyen pour les agents de la fonction publique hospitalière qui ont accompli 3 années de services effectifs dans l’administration de pouvoir suivre une formation professionnelle ou personnelle sans avoir été incité par l’administration. Formation qui peut durer jusqu’à 3 ans au maximum et qui peut être prise en une seule fois ou répartie pendant la durée de sa carrière. Une indemnité forfaitaire d’un montant maximum de 85% du traitement et de l’indemnité d’hébergement peut aussi être perçue par les agents. Une somme qui sera versée durant 24 mois tout au plus. Il est possible d’obtenir une prise en charge des frais de formation, mais pour pouvoir en bénéficier, il sera nécessaire de faire une demande auprès de l’ANHF.

Validation des Acquis et de l’Expérience (VAE)

 

Le salarié qui a au moins 3 ans d’expérience sur un emploi lié à la certification désirée peut viser la VAE. La VAE peut être subventionnée selon un plan de formation en interne de l’entreprise ou de l’OPCA dont relève l’entreprise. L’employeur se charge alors des frais liés à la validation et au suivi du postulant à la préparation de la validation. Il rémunère également les bénéficiaires en 24 heures au maximum. Une VAE peut aussi être entamée et financée lors d’un CIF, d’un CPF, d’un congé VAE, d’une période de professionnalisation, d’un CFP ou encore d’un financement par pôle emploi.