Comment choisir une formation courte durée ?

La réussite d’une démarche de reconversion professionnelle repose sur la volonté et la persévérance du candidat. L’option d’une formation courte durée est cruciale pour avoir la certitude d’avoir retenu le bon métier et espérer le décrocher. Car une formation est synonyme d’acquisition de nouvelles compétences et de remise à niveau. Elle peut être indemnisée ou pas, en fonction du statut du candidat à la reconversion.

Définir son objectif de formation courte ou longue

 

Divers organismes et centres de formation courte adulte ont ouvert leurs portes pour guider les salariés dans leur démarche de reconversion. Ils proposent une large gamme de formations aidant les candidats à s’initier à un métier ou à se mettre à niveau dans une très courte période. Ils contribuent à dénicher facilement un emploi grâce à un large réseau constitué par les formateurs, supérieurs hiérarchiques, collègues et autres stagiaires. Avant d’entamer une formation, il convient de connaitre ce qu’elle peut apporter.

La définition claire du projet de formation permet de choisir facilement le cursus correspondant au nouveau métier. Il est conseillé au candidat à la reconversion d’effectuer un stage de découverte ou une enquête métier pour recueillir des informations sur les missions, les conditions de travail et les rémunérations se rapportant à la fonction ciblée. Avec ces informations, il pourra par la suite monter son dossier afin d’obtenir un financement pour sa formation.

Choisir dans les formations courtes

 

formation-courte-dureeUne étude méticuleuse des différentes formations courtes s’impose pour se faire une idée sur les conditions d’apprentissage. Il s’agit entre autres de la durée, des dates, des pré-requis et du financement. Il faut garder à l’esprit que certaines formations peuvent nécessiter davantage d’investissement en termes de temps. Les candidats à la reconversion doivent prendre en compte les contraintes extérieures à la formation et s’interroger sur la compatibilité des horaires de formation, du trajet quotidien et du rythme de travail avec les contraintes familiales. En marge du problème d’adéquation de la formation avec la vie familiale, la question de financement peut représenter un frein à la démarche de reconversion.

Pour pallier ce problème, des solutions ont été apportées, permettant aux candidats de se dévouer entièrement à la formation. Le Droit Individuel à la Formation ou DIF financera la formation courte durée du salarié.

Dénicher le dispositif de formation courte adapté

 

Les personnes qui envisagent une reconversion professionnelle peuvent accéder à différents dispositifs de formation de courte durée, d’une durée de quelques jours à plusieurs mois. L’objectif reste le même : l’insertion professionnelle. Il appartient alors aux reconvertis potentiels de trouver le dispositif adapté à leur futur métier.

  • La Validation des acquis de l’expérience (VAE). Ce dispositif donne lieu à l’obtention d’un certificat de qualification, d’un titre professionnel ou d’un diplôme. Il peut valider une expérience professionnelle de 3 ans ou plus, ayant un rapport avec la certification visée.
  • La Préparation opérationnelle à l’emploi (POE). Le dispositif offre une formation courte durée de 400 heures pour acquérir des compétences indispensables lors d’une demande d’emploi. Il concerne les postes qui peinent à trouver des candidats compétents. A l’issue de la formation, les reconvertis potentiels se voient octroyer un CDI, un CDD, un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage.
  • L’Action de formation préalable au recrutement (AFPR). Cette formation courte de 600 heures concerne les personnes qui ont décroché un nouveau métier, mais dont les compétences ne sont pas adaptées aux besoins de l’entreprise. Elle est proposée au sein d’un organisme de formation ou de l’entreprise même. Le bénéficiaire doit avoir décroché un contrat de professionnalisation à durée déterminée, une mission d’intérim de 6 mois ou un CDD de 6 mois à un an.
  • L’Action de formation conventionnée (AFC). Cette action simplifie le retour rapide à l’emploi en apportant un complément de compétences répondant aux besoins de recrutement. Elle est destinée aux personnes en reconversion qui jouissent d’une Aide au retour à l’emploi (ARE) ou de la rémunération formation de Pôle Emploi (RFPE).