Le métier d’agriculteur/trice : fiche et métier

Élever des animaux ou cultiver la terre font partie des activités humaines ancestrales. Ainsi, le métier d’agriculteur est nul doute l’un des plus vieux métiers au monde. Comment devenir agriculteur ? Aujourd’hui, être agriculteur/trice ne se limite pas à labourer les champs ou traire les vaches, il est également et avant tout un chef d’entreprise doté d’une grande polyvalence.

Les formations à suivre pour devenir un agriculteur 

 

Aujourd’hui, le métier d’agriculteur nécessite de plus en plus de connaissances techniques. Ainsi, pour devenir agriculteur ou agricultrice, l’obtention du bac professionnel conduite et gestion de l’exploitation agricole est le minimum requis. Le bac technologie sciences et technologies de l’agronomie et du vivant permet aussi d’accéder au métier d’agriculteur.

Si le jeune agriculteur veut suivre ses études, il peut continuer jusqu’au bac + 2 pour obtenir un BTSA analyse et conduite de systèmes d’exploitation, ou un BTSA productions animales ou encore un BTSA agronomie : productions végétales.

Si le BTSA ne suffit pas, on peut suivre ses études jusqu’à l’obtention d’un diplôme d’ingénieur.

La possibilité d’évolution de la carrière d’un agriculteur et son salaire 

devenir agriculteurPour un agriculteur, les perspectives d’évolution professionnelle se situent, en particulier, dans sa capacité à racheter des terres et étendre son exploitation afin de tenter accroître ses marges et ses revenus. En effet, concernant le salaire, celui-ci varie suivant le type et la taille de l’exploitation, mais en général, un agriculteur débutant gagne environ 1500 euros brut par mois. Mais selon l’étude très complète de l’Insee sur l’emploi et les revenus des indépendants, les chefs d’exploitations agricoles perçoivent en moyenne 1750 euros nets par mois. Ainsi, les foyers d’agriculteurs affichent un salaire net annuel de 38 200 euros.

 Comment devenir agriculteur : les qualités requises

 

En tant que chef d’exploitation, l’agriculteur a une journée bien chargée. En effet, le métier nécessite beaucoup d’heures de travail. En général, les charges et rythmes de travail sont très continus, c’est la raison pour laquelle il prenne des vacances très rarement. Pour devenir exploitant agricole, il faut aussi être un bon gestionnaire, polyvalent, rigoureux et organisé. Il doit aussi s’adapter rapidement aux nouvelles normes agricoles et autres réglementations de la Politique agricole commune.

En fonction de l’évolution des prix de vente des cultures, des dernières récoltes ainsi que les nouveaux modes d’alimentation, un bon agriculteur doit être prévoyant. Il doit aussi savoir planifier son activité. Afin d’assurer la survie de l’exploitation, le savoir-faire technique est de plus en plus indispensable, en particulier en gestion et commerce.

Les missions d’un agriculteur

 

Qu’il soit exploitant agricole ou ouvrier agricole, les missions d’un agriculteur peuvent varier, toutefois, dans tous les cas, elles sont extrêmement diverses telles que :

  • gérer des parcelles de terre pour la production des cultures comme les oléagineux, céréales, légumes ;
  • assurer la gestion administrative, financière et stratégique de son exploitation.

L’exploitant agricole, s’il est un éleveur,  doit aussi assurer :

  • l’alimentation et la reproduction des animaux,
  • surveiller leur développement et leur état de santé,
  • gérer les stocks de nourriture,
  • vendre les animaux ou commercialiser leurs productions telles que le lait ou bien les œufs, etc.