Officier de gendarmerie : fiche et métier

L’officier de gendarmerie appartient à la catégorie des cadres supérieurs. L’accession au métier exige un master. C’est un expert et peut avoir plusieurs rôles. Durant sa carrière il est affecté à plusieurs postes, mais dont le travail se résume au commandement. Mobilité, disponibilité, sens de la communication et bien d’autres encore, pour accomplir correctement son travail il doit détenir des qualités essentielles.

Le travail d’un officier de gendarmerie

 

Un officier de gendarmerie a à sa charge la direction d’une unité de gendarmes. Durant les premières années de travail, il travaille dans l’une des unités opérationnelles suivantes :

  • L’unité du maintien de l’ordre et de la défense
  • L’unité de la sécurité publique générale
  • L’unité de la sécurité routière
  • L’unité de la police judiciaire
  • L’unité pour les formations spécialisées de la gendarmerie

Une fois qu’il termine cette période d’intégration au sein de la gendarmerie, il prend en charge le commandement d’une unité. Elle se compose en général d’une centaine de personnes. À partir de là, son travail dépendra de l’unité qu’il dirigera. Il peut être affecté à la compagnie de la garde républicaine, l’escadron de la gendarmerie mobile ou encore à la compagnie de gendarmerie départementale. Ce n’est pas une liste exhaustive, car il y en a d’autres.

Selon son affectation, il assure la sécurité des citoyens dans sa zone par exemple et coordonne la lutte contre la délinquance, préviennent les troubles qui peuvent entraver l’ordre public lorsqu’il est dans la gendarmerie départementale. Son rôle dépend largement de son poste.

Qualités nécessaires pour le métier d’officier de la gendarmerie

officier-de-gendarmerieLes exigences d’études ne sont pas les seules conditions à remplir pour occuper ce poste. Il y a des qualités qu’il faut posséder. L’officier de la gendarmerie étant affecté à la direction d’une unité, il est souvent en contact avec d’autres personnes. De ce fait, il doit avoir un bon sens de la communication. Il prend également de nombreuses décisions et doit alors avoir un grand sens de l’analyse et de la responsabilité.

Un officier de gendarmerie est toujours prêt à servir pour le bien du public. Il sert selon l’éthique de la gendarmerie. Il faut également souligner qu’en tant qu’officier au service de tous, son travail demande énormément de disponibilité. Il doit aussi s’investir personnellement. Il travaille constamment avec d’autres autorités notamment les autorités administratives et judiciaires.

Par conséquent, il doit s’adapter à toutes les situations et avoir un bon sens relationnel et de la coordination. Comme de la gendarmerie se déplace assez souvent, s’occupe de la sécurité, il est indispensable d’avoir une bonne santé physique. Il est aussi confronté à diverses situations, nécessitant une bonne maîtrise de soi et une bonne santé psychique.

Les conditions requises pour y accéder

 

Des conditions sont requises en termes d’éducation pour pouvoir accéder au métier d’officier de la gendarmerie. Tout d’abord le passage par un concours est obligatoire. Il est de deux types : un concours universitaire ou sur titre. Toutefois, avant d’y passer il faut remplir les critères suivants :

  • Être âgé de 27 ans au maximum
  • Posséder un bac+5 dans le domaine où la gendarmerie recrute
  • Être de nationalité française

Après le passage au concours, un officier de la gendarmerie effectue 2 ans de formation. Elle se déroule à l’école des officiers de la gendarmerie nationale. Il est à noter que le candidat doit avoir un diplôme ayant validé la fin de sa première année pour l’obtention du Master. Il peut aussi se servir d’un certificat de scolarité, pour valider la première année qui avait précédé l’obtention du diplôme de master.