Reconversion professionnelle dans le public et social : pourquoi et comment ?

Las de son travail ? Envie de changer de métier, de rebondir vers un emploi dans le social pour sortir du chômage ou tout simplement de jouir de la sécurité et la stabilité dans la fonction publique ? La reconversion professionnelle fonction publique est une bonne alternative.

Comment assurer une reconversion professionnelle fonction publique ?

 

La reconversion professionnelle est un fait qui est de plus en plus prisé ces derniers temps. Les raisons boostant ce phénomène qui se voit surtout dans la fonction publique, sont multiples. Il convient également de connaître préalablement ce qu’il faut faire pour augmenter ses chances de réussite. La reconversion professionnelle fonctionnaire est un écho au besoin de trouver le travail qui permet d’atteindre l’épanouissement professionnel. Certaines fonctions publiques n’offrent en réalité que très peu d’opportunités d’évolution. L’envie d’évoluer dans son emploi, est aussi un facteur poussant une personne à quitter le domaine public. Il arrive aussi que l’ambiance au niveau de ce genre de poste, soit peu épanouissante et plaisante suite à la perpétuelle routine. Les salaires peu motivants de la fonction publique poussent également ses employés à opter pour la reconversion fonction publique.

Pour réussir une reconversion fonctionnaire, il faut prendre connaissance de ces quelques conseils

 

reconversion professionnelle fonction publiqueUne personne qui a envie de changer de travail peut se reconvertir d’un emploi dans la fonction publique en allant dans celui du privé. Cependant, avant de se lancer dans une reconversion professionnelle fonctionnaire, il faut se demander la nature exacte du changement voulu. Une fois que la personne concernée ait arrivée à y répondre, elle peut enfin, voir plus clair sur ce qu’elle veut. Le bilan des compétences et la détermination des centres d’intérêt, sont à réaliser préalablement pour déterminer les possibilités de reconversion fonctionnaires. Il est en effet, important de connaître ce qu’on possède avant de se lancer dans n’importe quel projet de réorientation professionnelle. Et si les compétences possédées semblent être insuffisantes au vu de celles requises par le poste convoité dans le privé, il serait plus judicieux de se soumettre à une formation. Ceci permettrait de booster ses capacités et de correspondre au mieux au profil requis pour assurer la faisabilité de la réorientation professionnelle. D’ailleur, la nécessité de suivre ou non une formation est un des critères conditionnant la durée nécessaire pour réaliser cette reconversion tant désirée.

  • Pour toutes celles qui veulent opter pour une reconversion fonction publique, mais qui ne connaissent pas très bien ce qu’elles doivent effectuer, elles peuvent se renseigner auprès des services d’orientation professionnelle. Ce service public conseille chacun de ses clients sur les opérations à effectuer contre une rémunération peu onéreuse et assez accessible. Il est aussi à retenir qu’une réorientation professionnelle nécessite un financement d’une valeur très variable selon les besoins de l’emploi dans le privé convoité. Ceci dit, un fonctionnaire a la possibilité de suivre une formation à horaires négociés qui lui permettraient de continuer à travailler tout en se formant. Il peut également prétendre à une bourse de formation proposée par un organisme formateur public de sa localité.

La reconversion dans le social

De nos jours, le nombre de personnes voulant se reconvertir dans le social, est en augmentation constante. En effet, l’aspect plus concret et plus réaliste des travaux dans le social, séduit de plus en plus. Ces travaux ont pour principale caractéristique, la possibilité de permettre l’épanouissement rapide de l’employé en le sortant des sentiers battus des emplois caractérisés par la routine des fonctionnaires.

Cette reconversion dans le social peut paraître harassante et de longue haleine. Ces quelques conseils sont indispensables pour aider chaque personne voulant sauter ce pas.

  • La première chose à réaliser est de se demander les véritables raisons motivant cette reconversion et si elles sont bien fondées. Un emploi dans le social nécessite quelques capacités telles que la patience, le sens de l’écoute et l’âme charitable. Si la personne voulant se reconvertir les possède, elle peut très bien se lancer tête baissée dans une telle voie sans avoir peur de ne pas être à la hauteur des besoins d’un métier dans le social.
  • Les métiers existant dans le secteur social sont nombreux. Il revient à chaque personne voulant s’y lancer de les étudier un par un pour voir lequel lui correspond le mieux et comblerait ses attentes.
  • En discuter avec les professionnels du métier choisi, est aussi un réflexe à ne pas négliger. Il ne faut pas hésiter à les contacter pour se mettre au parfum de la réalité dans la pratique.
  • Se faire former peut se révéler être un atout pour une personne voulant faire une reconversion professionnelle dans le social.
  • Il faut également être prêt à changer de résidence. Certains lieux recrutent plus dans un métier que dans un autre. Il appartient à la personne qui veut se reconvertir de s’informer des besoins de chaque localité et ensuite de fixer son choix.