Les meilleurs moyens de décrocher un emploi freelance

Le travail freelance est devenu l’eldorado de ceux qui aspirent à une activité professionnelle autonome. Avec le un job freelance, le rapport hiérarchique devient beaucoup plus souple, les disciplines d’entreprises sont écartées au profit d’un travail bien fait et livré à temps. Le freelancer aspire à davantage d’indépendance financière, professionnelle et sociale. Ceux qui sont habitués à être salariés devront néanmoins s’adapter à cette reconversion professionnelle à commencer par la façon de se faire embaucher auprès des clients donneurs d’ordre.

3 règles pour un travail freelance à tenir

 

  • Définir son objectif

Il y a ceux qui opèrent en freelance par la nature de leur emploi. C’est le cas d’un graphiste, d’un webdesigner ou d’un rédacteur SEO. La liberté et l’autonomie favorisent leur créativité. Ici, il s’agit d’un comptable, d’un manager des ressources humaines, d’un commercial ou d’un courtier qui était auparavant un salarié d’entreprise. Les principales raisons qui poussent ces personnes à se reconvertir dans le travail indépendant sont souvent les mêmes :

  • se libérer de l’emprise de la hiérarchie et des contraintes du travail en entreprise,
  • faire valoir ses expertises de façon indépendante,
  • trouver plus de clients et en récolter directement les revenus correspondant aux travaux réalisés.

 

  • Changer sa façon d’aborder le travail

 

Croire que devenir freelancer signifie être libre constitue le premier piège du travail chez soi. En effet, pour progresser et réussir dans ce domaine, il faut avoir une autodiscipline, plus de rigueur et de sens de responsabilité.

  • En entreprise, quand un contrat est mal exécuté par un collaborateur, c’est la société qui endosse la responsabilité et qui se charge de trouver un moyen pour faire revenir le client. En freelance, le défaillant est entièrement responsable de son business, une faute professionnelle peut lui coûter sa notoriété et ses clients actuels et futurs.
  • Le travailleur indépendant doit honorer deux choses, peu importe son mode d’organisation pour y parvenir : la deadline (délai d’exécution d’un travail) et le travail bienfait en respectant la règle de l’art et les consignes émises par son client

Comment vendre son travail en freelance ?

 

Pour un freelancer, trouver des clients est impératif. Il peut se positionner en tant que « mercenaire » en quête de missions ou en tant qu’expert recherché pour ses compétences. Dans les deux cas, il faut attirer la faveur des clients et se démarquer de ses concurrents. Voici les astuces pour bien se vendre.

  • Pratiquer une facturation intéressante: fixez une rémunération minimale dans la limite du raisonnable permet d’attirer les clients qui disposent déjà d’un sous-traitant et d’inciter les nouveaux venus à solliciter votre service.
  • Mener plusieurs projets : au début, travaillez plus s’il le faut et déclinez de manière courtoise les projets moins avantageux au fur et à mesure que l’activité se développe. Avoir un portefeuille client élargi permet de ne pas rester longtemps sans revenu.
  • Améliorer le profil : Internet est un vaste réseau de partage. La visibilité y est très importante. Avec le travail bienfait, le capital client peut éventuellement recommander le freelancer à d’autres clients, un site web attrayant et profil soigné. Le freelancer bénéficie d’une publicité efficace.
  • Améliorer sans cesse son travail : faire passer l’intérêt du client avant le sien est un meilleur moyen pour parvenir à un bon résultat. Un client ne laissera jamais tomber quelqu’un qui lui fait gagner d’argent plus qu’un autre.

En gros, il s’agit de la méthode AIDA qui consiste à :

  • Attirer
  • Intéresser
  • Susciter le désir
  • Inciter à l’action
  • Fidéliser